Le petit manuel d’aikido

 

L’aikido est un art martial différent.
Il donne à l’agresseur une place incomparable. Il lui reconnaît le mérite de rétablir par son attaque le lien entre deux identités ou deux entités qui ne sont plus en relation. L’aikido dit et prouve que l’identité est constitutive de la relation et que ce qui est menacé par la perte du lien entre deux êtres, c’est la cohésion du monde. Conscient de ce que la loyauté est le facteur de cette cohésion et que cette dernière engendre la paix, l’aikidoka traite son agresseur comme un frère mais il n’est jamais passif devant la violence.
Ce petit manuel d’aikido s’adresse à tous ceux qui pourraient passer le seuil d’un dojo ou qui viennent de le faire. L’auteur répond de manière simple et directe à quelques-unes des questions que chacun se pose à propos des arts martiaux en tenant un discours franc, bien loin des clichés éculés dont on affuble assez couramment son art.

 


Partager : Le petit manuel d'aikido

Le petit manuel d’aikido

Sortie : Janvier 2007

Version papier : 18€
Version eBook
Isbn : 978-2-915384-0-17
Format : 148 x 210 mm
Impression : Le révérend

Acheter le livre

Le petit manuel d’aikido
Epuisé
Bientôt disponible

André Cognard

André Cognard suit l’enseignement de l’homme qu’il reconnaît comme son maître, Hirokazu Kobayashi, jusqu’à la mort de celui-ci. Conformément à la tradition martiale japonaise, l’aikido lui est transmis du corps au corps, de l’esprit à l’esprit.
« …Ce qui m’a donné l’envie de pratiquer chez cet homme, c’est sa cohérence…

Découvrir l’auteur

André Cognard

Autour du livre

Ma rencontre avec Kobayashi Sensei

Extrait du livre Le petit manuel d’aikido Devant mon insistance, il me proposa aussi le karaté. Enfin, il ajouta ces mots qui furent magiques pour moi : « De toute manière, ici, on paie une seule cotisation et l’on peut faire ce que l’on veut. Tu peux donc essayer aussi l’aikido ».  D’un seul coup, ce professeur m’avait donné une …

Le noeud de la ceinture

Extrait du livre Le petit manuel d’aikido Aujourd’hui encore, il m’arrive de penser à cet inconnu et de le remercier quand je mets mon obi avant l’entraînement. Sans le savoir, comme cet ami qui m’avait si bien parlé de l’aikido et qui n’en a jamais fait, il avait posé une pierre de fondation sur l’édifice que devait constituer ma pratique. …

Partager : Le petit manuel d'aikido

adm-centonLe petit manuel d’aikido